Patrimoine

Chapelles:
 
Vieux-Mesnil compte une seule chapelle : La chapelle du Trieu Mouton
 
 
Oratoires:
 
Une étude de Monsieur Jean-Noël MARISSAL d’HAUTMONT décrit avec précision les trois oratoires que compte la commune:
 
Jésus et Notre Dame de Miséricorde. 1742
C’est le plus facile à découvrir. Il est en effet placé au centre du village, au bord du CD107, face à la rue Haute. C’est un édifice massif: il possède deux éléments fort intéressants : d’abord ses trois consoles, dont le seul autre exemple connu se trouve sur la « chapelle Roty » à Berlaimont, et surtout sa grille qui est magnifique. L’artisan, on peut même dire l’artiste, a travaillé le fer forgé d’une très belle manière, faisant apparaître dans la partie haute, un rappel de la dédicace.
Sur la grille :
I H S (Jésus Hominum Salvator
N D D M Jésus sauveur des Hommes)

Sur l’oratoire :
Notre Dame de
Miséricorde priez
pour nous 1742
 
 
 
 
Notre Dame de Bonsecours . 1826
Il est érigé dans un hameau situé assez loin du centre du village, le Trieu Audin. Il a subi plusieurs réparations puisque le fût est refait en moëllons et que quelques briques forment le dos de la construction. L’environnement est très fleuri, ce qui prouve qu’il reste en dévotion. Une plaque de marbre rappelle que l’on a fêté son centenaire, lors d’une procession ou d’un pélerinage par exemple.

Notre Dame de Bonsecours priez
pour nous RAMJ 1826

Sur une plaque de marbre ajoutée, on peut lire :

souvenir
anniversaire
1826-1926
 
 
 
 
 
Sainte Vierge. 1921

Ce dernier monument se trouve chez Madame LIENARD, 15, rue Haute. Il a été implanté à côté de la maison, lors de sa construction en 1921 (la date est inscrite sur le mur de la grange). Le fût est en briques, tandis que la niche est en pierre. Elle a la forme d’un dais, comme celle de Clairfayts. Madame LIENARD se souvient qu’une banderole à la gloire de la Vierge, était tendue le long de la grille bordant le perron, devant l’habitation, lors des processions annuelles. Seules des initiales ont été gravées dans la pierre : les premières sont celles des anciens propriétaires F(FAUVIAU) et C(CAILLAU), les autres sont restées mystérieuses.

F / C
S + D